Que faire ?

Comment se débarrasser des appels de prospection?

Le démarchage téléphonique est aujourd'hui devenu une pratique courante et s'est développé de manière exponentielle, souvent anarchique, et au mépris de la protection des usagers et de leur intimité.

La pêche aux clients, par le démarchage téléphonique, a pris une ampleur considérable et les mailles légales du filet sont tellement larges que le braconnage à toute heure et tous les jours de la semaine est devenu la règle.

Les quelques dispositions légales et réglementaires sont très souvent bafouées avec une impunité quasi totale. Les usagers ignorent les quelques droits dont ils disposent et sur lesquels les opérateurs les informent modérément.

L'accroissement considérable du nombre d'appels intrusifs dans n'importe quelles conditions constitue un trouble excessif pour beaucoup des concitoyens, dérangés dans leur domicile à des heures et à des jours inopportuns et, pour certains, victimes d'abus de faiblesse, parfois même de pratiques relevant du harcèlement, tout sous la couverture d’un soi-disant souci légitime de développement économique.

Rester poli ? Restez poli !

Plus d'information

S’inscrire dans une liste d’opposition ?

Plus d'information

Entamer une procédure judiciaire ?

Interdire le démarchage téléphonique ?

Toutes ces stratégies risquent de ne pas arrêter définitivement les appels de prospection chez des citoyens qui n'en ont pas consenti.

Il y a des propositions diverses sur des forums et blogues sur Internet qui suggèrent de réfléchir plus loin et établir un label de bonne conduite pour des sociétés qui ne pratiquent pas la prospection par téléphone, voire pour des leaders d'opinion qui s'investissent dans la même direction.

D'autres proposent une approche complémentaire où les consommateurs s'organisent dans des associations qui recueillent les agissements et l'identité des sociétés frauduleuses pour avertir et protéger leurs membres, ou de fournir de l'assistance et une démarche structurée pour une possible procédure judiciaire.

A observer.

Entre temps, connectez-vous à la Pelle Masquée sur Facebook et Twitter.